69

Il n'y a pas d'exigence de coter les risques et opportunités sur le système de management, mais c'est utile de le faire, sous réserve de rester simple.

Tu peux très bien ne pas coter les risques et opportunités. Dans ce cas tu dois tous les traiter.

L'intérêt de les coter c'est d'identifier ceux sur lesquels agir en priorité.

Concrètement 2 niveaux suffisent: soit c'est un risque ou une opportunité critique, soit ça ne l'est pas.

La méthode utilisée pour déterminer la criticité est libre, mais la aussi privilégie la simplicité .

Par exemple: obtenir le consensus du groupe de personnes qui travaille sur l'analyse des risques et opportunités suffit, ou prendre en compte l'impact sur le couple produit/client.

Surtout évite les grilles à 10 niveaux sur des critères multiples (type AMDEC...).

La seule utilité de la cotation c'est de savoir sur quels risques et opportunités on va chercher à agir.