34

Adopte des stratégies pour gérer ton temps au lieu de courir après.

Quand j'étais responsable qualité je dépensais une énergie folle à courir après le temps. J'avais en permanence 15 sujets à traiter en parallèle.

Une vraie galère de réussir à tous les mener de front!

Mes semaines ressemblaient à un patchwork: une heure par ci, une demi-heure par la. De l'opérationnel, du fond, du transverse. Une urgence qui s'invitait, en général au mauvais moment. Et les routines, CODIR, morning meeting, réunions de service...

Je passais mes journées à sauter du coq à l'âne, avec cette sensation désagréable de courir après les sujets, de dépenser plus d'énergie à passer de l'un à l'autre qu'à les traiter.

Parfois lors d'un point d'avancement j'étais sec. Je me contentais de dire que c'était en cours.

Au début je me sentais important puis j'ai compris que ce n'était pas viable.

Avec le temps j'ai élaboré, testé et adopté des stratégies. Elles m'ont permis de sortir de ce cercle infernal. Les voici:

- Réduire ma participation aux réunions dans lesquelles je n'étais pas indispensable.

- Déléguer à chaque fois que c'était possible, ce qui présentait l'avantage de valoriser et responsabiliser mes équipes.

- Bloquer des créneaux dans mon agenda, plusieurs par semaine, pour les sujets de fond. Je réservais une salle de réunion pour moi tout seul, m'isolais et consacrais ces moments à réfléchir et prendre du recul.

- Filtrer les appels, en ne décrochant pas lorsque j'étais concentré ou quand je savais qu'il ne s'agissait pas d'une urgence.

- Fermer la porte de mon bureau, pour signifier que j'étais occupé et décourager ceux qui viendraient me voir pour un sujet peu important.

- M'imposer des deadlines et les communiquer. Chacun à son mode de fonctionnement préférentiel. Je fais partie des personnes qui sont les plus efficaces et efficientes quand la deadline est définie et proche.

Si toi aussi tu te reconnais dans ce problème, essaies ces stratégies ou mieux encore: imagines et trouves les tiennes.

Mais ne reste prisonnier ni de la course contre la montre, ni du coq â l'âne. Tout ce que tu vas y gagner c'est de l'usure sur le long terme.