Formation innovante

Dernière mise à jour : mai 6

Qu’est-ce que le blended learning? ​

Appelé également formation mixte, multimodale ou encore apprentissage hybride, le blended learning consiste, pour une formation donnée, à combiner des modalités pédagogiques distancielles et présentielles. Il prend la forme d’un parcours de formation, composé de modules, mobilisant un large panel de modalités pédagogiques, volontairement variées et complémentaires. ​ Les modalités distancielles sont portées par les technologies digitales: ordinateur, smartphone, plateformes en ligne, visio conférence, mail etc… Elles peuvent être synchrones, c’est-à-dire que formateur et apprenants sont mobilisés simultanément, ou asynchrones: le formateur et les apprenants sont mobilisés sur des temps différents. ​ Les modalités présentielles ont lieu de manière plus « classique », en salle ou sur le terrain, en présence d’un formateur dédié. ​ Les répartitions entre présentiel et distanciel, synchrone et asynchrone, sont spécifiques à chaque parcours de formation. L’intérêt est de tirer profit des avantages de chacun, en fonction des objectifs pédagogiques et des contraintes liées au contexte de la formation, afin de proposer des parcours sur mesure et adaptés aux apprenants. ​ Les principales modalités pédagogiques utilisées en blended learning sont le e-learning, la classe virtuelle, le présentiel, la vidéo, le travail autonome sur documents, les exercices à distance comme les études de cas et le tutorat.

Les principes du blended learning

​ Le digital

​ Le blended learning s’est développé et popularisé avec l’essor des technologies digitales. Il s’inscrit complètement dans la logique de transformation digitale de la formation professionnelle, qui touche tous ses acteurs: organismes de formation, entreprises, financeurs et apprenants. ​

Le temps de formation étendu ​

Le présentiel est contraint par la présence du formateur. Le distanciel asynchrone s’en affranchit. Les apprenants peuvent suivre des modules de manière autonome, à l’heure qui leur convient le mieux, en fonction de leurs contraintes. Une journée de présentiel de 7 heures peut se transformer en plusieurs sessions distancielles courtes réparties dans la semaine. ​

L’espace de formation virtualisé ​

Une plateforme LMS (Learning Management System) permet d’accéder en ligne à un espace dédié à chaque parcours de formation blended learning. Elle centralise en ce véritable campus virtuel l’ensemble des contenus de la formation, qui sont accessible 24h/24 pendant la durée de la session. Les apprenants peuvent y communiquer entre eux ou directement avec le formateur. Elle permet de suivre le respect du planning, d’échanger des fichiers, de gérer les documents légaux. Elle sert d’interface aux modalités distancielles synchrones, comme la classe virtuelle en visioconférence. L’apprenant y accède depuis son bureau, dans les transports en commun ou depuis son domicile lorsqu’il télétravaille. ​

La flexibilité ​

La composition d’un parcours de blended learning est totalement flexible et adaptable. Elle s’appuie sur une fine granularité de séquences de formation distancielles: il vaut mieux privilégier de nombreuses séquences courtes que peu de séquences longues. Il en découle des possibilités de personnalisation en fonction du niveau de chaque apprenant ainsi que beaucoup de souplesse d’organisation. ​

L’apprenant au cœur du dispositif ​

Un dispositif de blended learning positionne l’apprenant au cœur du dispositif dès sa conception: scénarisation pédagogique adaptée, prise en compte des contraintes de temps et d’espace de formation, qualité de l’expérience de formation, personnalisation. Le curseur est décalé d’un formateur qui forme à un apprenant qui apprend. ​

Le tutorat ​

Le tutorat peut avantageusement être couplé au blended learning, avec une grande souplesse d’organisation. Le formateur suit à distance la progression de l’apprenant, interagit avec lui lors de sessions de classe virtuelle en groupe ou d’entretiens en tête à tête. Le formateur motive l’apprenant, le guide, légitime ses efforts, corrige à distance les exercices d’applications et s’assure de la bonne assimilation puis de la mise en œuvre des compétences nouvelles. Le tutorat peut aller jusqu’à la mise en place d’actions de formation en situation de travail (AFEST). ​

L’engagement ​

Un ensemble de facteurs concourent à l’engagement des apprenants en formation: l’intérêt pour la thématique, un besoin dans leur métier, mais aussi l’interactivité, l’esthétique, la dimension immersive et la gamification. Le blended learning regroupe ces différentes caractéristiques et permet d’améliorer sensiblement les taux d’engagement des apprenants. ​

La gamification ​

La gamification se définit communément par l’apport de codes liés à l’univers des jeux vidéos. Elle permet de re